Introduire la viande dans l’alimentation de bébé

Introduire la viande dans l’alimentation de bébé

Vers 5-7 mois, le lait maternel ne suffit plus à combler les besoins énergétiques de votre bébé. Son corps a donc besoin d’un nouveau carburant, et il est prêt à découvrir de nouvelles de saveurs. La viande, riche en protéines animales, en vitamines B et en fer, est une excellente source d’énergie qui doit être introduite dans son alimentation après les légumes et les fruits. C’est donc vers 6 ou 7 mois que bébé pourra manger ses premières bouchées de viande, mais pas n’importe comment : selon son âge, votre bambin ne peut pas ingurgiter toutes les viandes et surtout pas sous forme solide. Pour vous aider à vous y retrouver, le Mag Bébé vous a concocté un petit guide pratique sur l’introduction de la viande dans le régime alimentaire de votre enfant.

De 6 mois à 1 an

Le jambon de porc est à introduire dans l'alimentation de bébé dès 6 mois. Source : GettyImages ©Diana Miller

Le jambon de porc est à introduire dans l’alimentation de bébé dès 6 mois.
Source : GettyImages ©Diana Miller

A partir de 5 mois, les parents mettent en place la diversification alimentaire de leur bébé. L’introduction de la viande commence vers le 6ème mois, mais attention : tout n’est pas bon à donner à votre enfant !

La charcuterie (sauf le jambon blanc découenné) et les abats sont déconseillés, la cervelle et la moelle épinière sont interdites à cause de la maladie de la vache folle, et le bœuf ne peux être introduit d’emblée dans l’alimentation de votre bébé car ce dernier présente naturellement une intolérance aux protéines de lait de vache. Concernant la charcuterie, c’est parce qu’elle peut contenir des parasites dangereux pour la santé de votre enfant (salmonelle par exemple) qu’elle est déconseillée.

Par contre, vous pouvez cuisiner sans crainte des recettes contenant du porc (jambon blanc), du poulet, du veau et, à terme, du bœuf. Ces viandes apportent les acides aminés et le fer qui manque à l’organisme de votre enfant, tout en l’habituant à découvrir de nouveaux goûts. Pour le déjeuner et ce, deux fois par semaine, vos recettes doivent donc contenir des légumes et une petite quantité de protéines animales :

  • 10g pour les bébés de 6-8 mois (pour 150g de légumes et 60g de fruits)
  • 20g pour les bébés de 9 mois–1 an (pour 200 g de légumes et 60 g de fruits)

La viande de porc, de bœuf, de veau ou de volaille doit être cuite à la vapeur sans ajout de matière grasse ni de sel. Elle doit être mixée puis incorporée au plat. Pour faciliter la préparation, vous pouvez mixer la viande avec une petite quantité de légumes, car cela est plus facile. Il faut cependant veiller à ne bien mettre qu’un petit dosage de légumes car sinon, la viande sera « perdue » dans la purée. Or, si votre enfant ne mange pas toute son assiette, il n’aura pas sa ration de viande. De plus, lui présenter séparément la viande des légumes permet à votre bébé de distinguer les différentes saveurs.

De 1 an à 3 ans

Source : GettyImages ©lina aidukaite

Source : GettyImages ©lina aidukaite

Vers 1 an, les dents de votre enfant vont commencer à pousser et vous pourrez alors lui présenter de la viande non mixée. Pour le choix de la viande, on reste sur de la volaille (poulet), du porc, du bœuf et on alterne viande blanche et viande rouge. Évitez les abats et les viandes grasses (agneau, par exemple) et préférez des morceaux fins et tendres issus de viandes de qualité. Dès l’apparition des canines, vous pouvez lui donner sa ration de viande en tout petits morceaux ou hachée.

La fréquence des repas contenant de la viande change aussi et passe de deux à trois fois par semaine, avec des quantités presque doublés :

  • 20-25g pour les bébés de 1-2 ans (pour 200g de légumes une crudité)
  • 30g pour les bébés de 2-3 ans (pour 200g de légumes une crudité)

Cette fois-ci, vous pouvez laisser un peu s’exprimer votre créativité culinaire et faire cuire votre viande de porc, de bœuf ou de poulet à la vapeur (sans ajout de matière grasse ni de sel) ou en grillade sur une poêle antiadhésive, éventuellement accompagnée d’un léger filet d’huile d’olive ou de sauce tomate. Attention à la viande hachée qui, comme la charcuterie, peut contenir des parasites et nécessite donc d’être bien cuite.

Note : le poisson peut être introduit en même temps que la viande. Les œufs doivent être proposés à des enfants de minimum 7 mois, car ils sont plus difficiles à digérer.

Laisser un commentaire

*