Les démarches pour le baptême civil ou parrainage républicain

Le baptême civil, plus justement appelé parrainage républicain, est une jolie façon de célébrer la venue au monde de votre bébé sans lui donner un caractère religieux.

Tombé en désuétude, le parrainage républicain, improprement appelé baptême civil, revient en force depuis quelques années. Athées, de religions différentes ou tout simplement réfractaires au baptême « classique », de plus en plus de parents choisissent de fêter la naissance de leur enfant par cette cérémonie destinée à faire entrer l’enfant dans la communauté républicaine et à le faire adhérer de manière symbolique aux valeurs républicaines.

Histoire du baptême civil

Né sous la Révolution Française, à l’époque de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, le parrainage républicain a été institué par un décret du 20 prairial an II (le 8 juin 1794) pour fêter l’entrée des enfants dans la communauté républicaine. Jadis instaurée comme une mesure anti-cléricale, cette cérémonie est, de nos jours, considérée comme une alternative au baptême religieux. Il s’agit d’une démarche personnelle des parents qui s’inspire des principes d’une laïcité moderne : liberté d’opinion et égalité civile des religions. Il est de nouveau plébiscité par les parents et certaines municipalités le remettent au goût du jour.

Le parrainage républicain et sa valeur juridique

Légalement, le baptême civil n’est pas un acte d’état civil et n’a aucune valeur juridique. Les certificats ou documents délivrés pour l’occasion, ainsi que la tenue d’un registre officieux, ne présentent aucune valeur juridique. De même, l’engagement des parrain(s) et marraine(s) reste symbolique. Il s’agit néanmoins d’un engagement moral fort, prononcé devant un officier d’Etat civil. Les parents qui souhaitent faire des parrain(s) et marraine(s) de véritables “tuteurs” en cas de défaillance ou de disparition, doivent procéder par voie testamentaire chez un notaire, ou sous-seing privé* (article 398 du Code civil).

La démarche officielle pour le parrainage républicain

Il n’existe pas de texte officiel relatif au parrainage républicain. La première démarche est de prendre contact avec le secrétariat général de votre mairie pour être certain que le maire acceptera de célébrer le baptême. En effet, il n’est pas tenu d’offrir ce service. En général, vous devrez déposer un dossier au bureau des mariages dans un délai de un mois avant sa célébration. Il sera accompagné d’un acte de naissance de l’enfant, le livret de famille des parents, une photocopie recto-verso des pièces d’identité du parrain et de la marraine ou encore les adresses et professions des parents et du parrain et de la marraine.

De même que les maires ne sont donc pas tenus de le célébrer, il n’y a pas de cérémonial préétabli pour le baptême civil. Vous êtes donc libre de donner à la cérémonie le caractère que vous souhaitez. Vous êtes libres de choisir un ou plusieurs parrains civils et marraines civiles et il n’existe aucune condition d’âge. Il est cependant souhaitable qu’au moins un des deux soit majeur. De même, il n’y a pas d’âge pour faire baptiser votre enfant. Au terme de la cérémonie, un certificat de parrainage civil vous sera remis aux parents ainsi qu’aux parrains et marraines et un exemplaire est destiné l’enfant. Mais ne s’agissant pas d’un acte d’état civil, les baptêmes civils ne sont pas inscrits sur les registres de la commune.

Source : Service public.fr

*L’acte “sous seing privé” (on dit aussi sous signature privée) est un acte fait entre des particuliers, sans l’intervention d’un officier public.

Source : Script-it

Laisser un commentaire

*