Quand faire du peau à peau ?

Quand faire du peau à peau ?

Le peau à peau est un instant privilégié qui a de nombreux bienfaits pour le nourrisson, qu’il soit né prématurément ou à terme. Il permet de surmonter le traumatisme de la naissance et de retrouver de la douceur auprès de sa mère.

En quoi consiste le peau à peau ?

Le peau à peau consiste tout simplement à déposer le bébé sur la poitrine de sa mère ou de son père, peau contre peau, sans vêtement entre les deux. Les sages-femmes pratiquent désormais systématiquement le peau à peau juste après l’accouchement, si l’état de santé du bébé et de la mère le permet.

Le bébé est alors enveloppé dans la chaleur et la douceur du corps maternel ou paternel, ce qui l’apaise immédiatement. Les pédiatres recommandent de continuer le peau à peau après la sortie de la maternité, afin de faciliter la prise du sein, le sommeil, mais aussi, dans une moindre mesure, de soulager les douleurs liées aux coliques infantiles.

Quels sont les bénéfices du peau à peau ?

Les bienfaits du peau à peau touchent tout autant le nourrisson que ses parents.

Pour le bébé, le peau à peau permet d’augmenter sa température corporelle, mieux que le fait d’être porté dans les bras avec ses vêtements, à condition bien sûr d’envelopper le bébé et le parent dans une couverture. Le peau à peau régule le rythme cardiaque et respiratoire, augmente la glycémie sanguine du bébé, ce qui réduit les risques d’hypoglycémie. Lorsque bébé est angoissé ou pleure, le peau à peau permet de le calmer. Pour les bébés prématurés, le peau à peau permet aux systèmes digestif et nerveux d’atteindre la maturité.

Pour les parents, le peau à peau augmente la production d’ocytocine, l’hormone de l’attachement. Juste après l’accouchement, le peau à peau permet d’accélérer l’expulsion du placenta et de réduire les risques d’hémorragie. Le peau à peau fonctionne également pour les pères, qui endossent plus facilement leur rôle s’ils ont pratiqué le peau à peau avec leur bébé dès la naissance.

Comment bien faire le peau à peau ?

Pour que le peau à peau se déroule bien, il est indispensable de prendre quelques précautions :

  • Si le parent se sent fatigué, il est préférable de cesser le peau à peau, pour limiter les risques d’étouffer ou laisser échapper le bébé si papa ou maman s’endort.
  • Il faut veiller à ce que bébé puisse bien respirer lorsque vous pratiquez le peau à peau : tournez sa tête sur côté pour ne pas obstruer ses voies respiratoires.

Et si le peau à peau et la sensation d’avoir bébé tout contre vous est le plus court chemin vers le bonheur pour vous, songez à l’écharpe de portage, qui vous permet d’emmener votre bébé partout en l’ayant tout près de vous !

Laisser un commentaire

*