Dossier – Tiques et bébé : de la prévention à l’action

Dossier – Tiques et bébé : de la prévention à l’action

Les tiques qui infestent votre animal de compagnie peuvent être dangereux pour la santé de votre enfant et pour vous-même. Chez les bambins, des précautions particulières sont à mettre en place afin d’éviter les risques d’infections et la douleur.

Comment reconnaître une tique ?

tique sur brin herbe

Tique sur un brin d’herbe

Les tiques sont des acariens dépourvus d’yeux mesurant de 3 à 6 millimètre. Ce sont surtout des ectoparasites, c’est à dire des parasites vivant sur la surface corporelle de leurs hôtes.

Les tiques se dissimulent dans la verdure, au sommet de brins d’herbe, guettant l’arrivée d’animaux sur lesquels elles pourront s’accrocher. Elles trouvent chez ces hôtes de choix la nourriture dont elles ont besoin pour survivre et pondre des œufs : du sang. Elles ne se détachent de leurs victimes qu’une fois qu’elles sont complètement gorgées de sang, ce qui peut prendre jusqu’à une semaine pour les femelles adultes.

Une morsure de tique se caractérise par une petite tache noire ou marron sombre sur la peau, parfois accompagnée d’une lésion cutanée inflammatoire chronique, que l’on appelle érythème migrateur.

Quels sont les risques liés à une morsure de tique ?

La morsure de tique en elle-même n’est pas douloureuse car l’acarien sécrète des substances salivaires anesthésiantes durant cette opération. Un des risques à ce stade est le choc anaphylactique, une réaction allergique exacerbée qui engage le pronostic vital. Heureusement, les substances de la tique sont plutôt bien tolérées par notre organisme et les allergies sont rares. Cependant, l’installation de la tique peut entraîner d’autres problèmes, dont l’intensité s’aggrave en fonction de la durée d’exposition. Ainsi, des démangeaisons violentes et des brûlures liées à de l’urticaire peuvent se manifester. Si la tique n’est pas retirée au bout de 24 heures, il est possible que des infections surviennent.

Il existe en effet des risques de zoonoses, qui sont des infections animales transmises à l’Homme, ici via la biais de la tique. Ces maladies sont multiples :

  • La Fièvre Q, qui provoque fièvre, malaises, maux de tête violents, nausées, vomissements
  • La Leishmaniose, qui provoque des lésions ulcératives
  • L’encéphalite à tiques, qui provoque un syndrome grippal et dans certains cas une méningite

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme est due à une bactérie de type Borrelia, d’où son deuxième nom de « Borréliose ». La contamination s’opère par morsure d’une tique infectée, la maladie n’est donc pas contagieuse. Les cas d’infections asymptomatiques sont possibles, mais rares.

Les symptômes de la maladie de Lyme varient selon le type de bactérie contractée. Borrelia Burgdorferi, Borrelia Garinii et Borrelia Afzelii sont les plus répandues en France. Elles attaquent la peau, le système nerveux, les muscles et les articulations. Quelques jours après l’infection, des plaques rouges se forment autour de la morsure de tique. Ces plaques peuvent disparaître toutes seules en quelques semaines mais cela ne signifie pas forcément la guérison.

Si le patient n’est pas traité, des troubles du systèmes nerveux, des articulations ou de la peau et des muscles surviennent. Après plusieurs mois ou années sans traitement, l’état s’aggrave et se complique. La maladie peut être invalidante si elle n’est pas soignée à temps, en provoquant par exemple de l’arthrite sévère.

Ces infections peuvent être bénignes et passer inaperçues chez l’adulte mais elles ont de graves répercussions pour le bébé qui est beaucoup plus sensible et fragile. C’est pourquoi il est important de faire attention à son tout petit lorsqu’il se promène dans la nature.

Que faire si mon bébé a été mordu par une tique ?

bébé qui pleure

La toute première chose à faire est de retirer la tique. Pour se faire, vous pouvez utiliser un tire-tique, ustensile spécialement conçu pour arracher les tiques et vendu en pharmacie. Vous pouvez également utiliser une pince à épiler, en veillant bien à ne pas écraser l’acarien : si ce dernier rejette ce qu’il a avalé, il y a beaucoup plus de risques d’infections. C’est d’ailleurs pourquoi il ne faut pas l’endormir avec de l’éther ou autre substance chimique, car l’animal régurgitera les substances dangereuses qu’il porte.

La tique retirée, vous devez immédiatement désinfecter la plaie de votre bébé et consultez un docteur si votre enfant à moins de 5 ans. Si votre bout de chou est plus âgé, surveillez simplement sa santé et la zone d’infection. Si des symptômes comme une éruption cutanée ou un état grippal apparaissent, il faut consulter d’urgence un médecin. La prise d’antibiotique combattra alors la maladie contractée.

Si vous suspectez une morsure de tique sur votre enfant, concentrez vos recherches là où la peau de votre bambin n’était pas protégée (comme ses bras s’il était en t-shirt).

Comment protéger mon bébé des tiques ?

Si vous prévoyez une promenade en forêt ou dans les champs avec votre bambin, il faut l’habiller en conséquence, surtout durant la saison des tiques (de mars à octobre). Votre enfant doit donc porter :

  • Des couleurs claires pour mieux repérer les éventuelles tiques
  • Des vêtements longs et fermés qui protègent la peau
  • De chaussures montantes fermées, pour la même raison

Une fois rentrés chez vous, inspectez votre enfant et débarrassez-le de toutes les tiques trouvées car elles survivent pendant une semaine sur les vêtements. Ceci étant fait, laver et changer votre bambin est conseillé.

Dans votre jardin, passez régulièrement la tondeuse et éliminez les feuilles mortes, qui sont de véritables refuges pour les larves de tiques. Si vous possédez un animal de compagnie, inspectez-le après une sortie et donnez-lui un traitement préventif adapté : un collier anti-tiques pour votre chien et un spray anti-tiques pour votre chat par exemple. Suivez les conseils de votre vétérinaire et pensez aux traitements transportables, à l’instar du Frontline Combo Chat (6 pipettes), qui se glisse très facilement dans le sac lors d’un départ en vacances avec bébé.

Pour en savoir plus sur les démarches préventives à la maladie de Lyme et aux tiques, suivez ce lien : http://www.infectiologie.com/site/medias/_documents/consensus/2006-lyme-long.pdf

Enregistrer

Laisser un commentaire

*