Piscine et bébé : règles de sécurité

Piscine et bébé : règles de sécurité

Ce n’est un secret pour personne : les bébés adorent l’eau. C’est autour de 18 mois – 2 ans que votre bambin pourra profiter pleinement des joies de la piscine. Entre les éclaboussures et les facilités de déplacements qu’offrent l’eau, bébé sera à son aise et remplira vite le bassin de ses rires. Attention toutefois à ne pas lui laisser trop de liberté et à bien veiller à sa sécurité. Des règles existent en ce sens et il est important de bien toutes les connaître. Le point sur votre Mag Bébé préféré !

Les parents, l’outil le plus efficace contre les risques de noyade

famille-plage

Un enfant peut se noyer sans bruit, en moins de 3 minutes, dans 20 centimètres d’eau. Face à de tels risques, la meilleure protection que vous pouvez offrir à votre bébé est tout simplement… la vôtre.

En effet, rien ne remplace la surveillance constante des parents. Ils doivent toujours avoir un œil sur le bébé et ne jamais le laisser seul, qu’il soit dans l’eau ou au bord de la piscine. La bonne chose à faire est de vous baigner avec votre enfant et de toujours rester à proximité de lui, afin qu’il puisse s’accrocher à votre bras en cas de difficultés.

De même, apprenez tôt à votre enfant à ne pas s’éloigner de vous pour éviter les risques et enseignez-lui les notions de base du savoir-vivre, comme ne pas courir autour du bassin, ne pas sauter n’importe où, etc. C’est important : votre enfant ne doit pas accéder et/ou rester seul près d’un bassin.

Pour éviter que bébé n’ait envie de plonger dans la piscine, ne laissez jamais de jouets dans l’eau après la baignade. Enfin, apprenez les gestes qui sauvent pour être réactif en cas d’accident.

Quels équipements pour bébé ?

bebe-piscine-securite

Bien sûr, en plus de votre surveillance sans faille, il est important de bien équiper votre bébé. Il lui faut ainsi impérativement des brassards portant la marque CE ou un maillot de bain à flotteur (ou un maillot classique porté sous une ceinture avec pains de mousse).

Car les risques de noyade restent importants (les flotteurs pouvant le retourner dans l’eau), il est impératif que vous restiez à portée de bras et que vous ayez pieds à côté de lui. Un bonnet peut compléter la panoplie, mais des lunettes de plongée ne sont pas vraiment utiles.

De plus, au-delà des protections, apprenez à votre enfant à nager le plus tôt possible. Il pourra alors être autonome et évoluer dans le bassin avec ses bouées sans votre présence à portée de bras. Attention, ce n’est pas le signe que vous pouvez le lâcher des yeux, votre surveillance reste nécessaire.

Enfin, pour contrer tout risque d’hydrocution, mouillez bébé progressivement en commençant par les pieds, les jambes, le ventre puis le torse. Cela permettra à son corps de s’habituer à la température de l’eau et permettra à votre bambin de mieux profiter de la baignade !

Équipements de sécurité autour de la piscine

bebe-nageur

Enfin, il est important de bien équiper votre piscine pour éviter les drames. La première chose que vous devez faire si vous possédez une piscine privée est donc d’installer un dispositif de sécurité. Cela est obligatoire depuis 2004.

Vous avez le choix entre 4 types de dispositifs :

  • La barrière souple ou rigide, d’une hauteur d’au moins 1m10 avec portillon – norme NF P90-306 ;
  • L’alarme sonore de piscine, à la surface de l’eau ou autour du bassin – norme NF P90-307 ;
  • La couverture souple ou rigide, type volet roulant, bâche de piscine tendue, couverture à barres – norme NF P90-308 ;
  • L’abri de piscine rigide, entièrement fermé – norme NF P90-309.

Pour une protection supplémentaire très facile à mettre en place, prévoyez toujours près de la piscine une bouée et une perche ou une frite en cas de besoin ainsi qu’un téléphone pour appeler rapidement les secours si nécessaire.

 

En suivant toutes ces règles, vous assurerez à votre bébé une baignade en tout sécurité.

Laisser un commentaire

*