Le lait infantile

Si le meilleur des laits pour un bébé est le lait maternel , certains, pour diverses raisons sont nourris avec un lait infantile pendant les premiers mois de la vie.

Allaitement ou lait infantile ?

Pendant les six premiers mois de sa vie, Bébé se nourrit exclusivement de lait, idéalement maternel, parfois infantile. « Si comme 20 à 30 % des mamans, vous ne pouvez ou ne voulez pas allaiter, vous pouvez toujours lui donner un lait infantile adapté à base de lait de vache ».

Valeur nutritionnelle du lait infantile

Tous les laits pour bébés commercialisés en France suivent la réglementation européenne. Leur objectif est de répondre au mieux aux besoins nutritionnels de l’enfant afin de lui assurer maturation et croissance harmonieuses. Pour se rapprocher le plus possible des qualités nutritionnelles du lait maternel, les fabricants de lait infantile ont donc diminué la quantité de protéines, remplacé les graisses animales par des graisses végétales riches en acides gras essentiels qui participent au bon développement de son cerveau, et  ajouté du fer pour prévenir les carences. Par contre, le lait maternel reste le seul à pouvoir apporter des anticorps à l’enfant, lui permettant de mieux se défendre contre les infections au cours des premiers mois de vie, le temps qu’il soit capable de constituer ses propres défenses.

Choisir son lait en fonction de l’âge de bébé.

Jusqu’à 5-6 mois, vous pouvez continuer de donner les préparations pour nourrisson (anciennement lait premier âge) que l’on vous a conseillé à la maternité. Ces formules assurent la croissance de l’enfant jusqu’à la diversification alimentaire, qui débute vers 6 mois. Les préparations de suite (anciennement laits deuxième âge) prennent le relais jusqu’aux 1 an de Bébé. « A raison de 500 à 700 ml de lait par jour, ils représentent encore l’essentiel des apports alimentaires de l’enfant », indique le Cerin (Centre de recherche et d’information nutritionnelle). « Elaborés à partir du lait de vache, ils ont entre autres caractéristiques nutritionnelles leur richesse en fer ». A partir de 1 an, l’enfant mange quasiment de tout, et on peut commencer à séparer les aliments puis à proposer des morceaux. Cependant, à cet âge, l’enfant doit continuer à recevoir une quantité significative de lait (environ 500 ml par jour). Jusqu’à 2 ou 3 ans, il est recommandé de lui donner du lait de croissance qui a l’avantage d’être enrichi en fer, ou à défaut du lait de vache entier (ses besoins en graisse sont encore très élevés).
Depuis quelques années, de nombreux laits infantiles « spécifiques » voient le jour : lait « transit » dans certaines constipations, lait « anti-régurgitations », lait « confort » pour atténuer les coliques… Selon le Cerin, « il est préférable de suivre les conseils du médecin ou du pédiatre dans le choix des préparations pour nourrissons et d’éviter de les utiliser en auto-prescription ».

Comment préparer un biberon de lait infantile ?

Tous ces laits existent en brique, à conserver au réfrigérateur après ouverture, ou en poudre à maintenir à température ambiante. « Pour préparer le biberon, il est recommandé de bien vous laver les mains et de toujours respecter, quel que soit l’âge de votre petit, la proportion d’une mesure rase de poudre pour 30 ml d’eau faiblement minéralisée (vérifiez sur la bouteille que l’eau est indiquée pour les biberons) ». En plus du lait en poudre, il est toujours indispensable d’administrer un complément alimentaire en vitamine D sous forme de gouttes pour bien fixer le calcium sur les os de Bébé.

Quelles sont les marques de lait infantile ?

Les laits infantiles que l’on retrouve souvent dans le commerce sont les suivants : Nutricia ,  Novalac, Nidal , Guigoz, Gallia , Babybio (lait infantile biologique),