Le magazine bébé maternité, grossesse, allaitement, shopping bébé, puericulture….

Maternité grossesse

Soutien gorge allaitement, lingerie grossesse, lingerie maternite

Préparez votre après-grossesse en commençant par l’achat d’un soutien-gorge d’allaitement. Celui-ci devra être à la fois pratique, agréable à porter grâce à un maintien et un confort parfait, mais aussi coquet : se sentir belle est très important après une grossesse. Voici donc quelques conseils pour vous aider à trouver votre soutien gorge grande taille adapté, afin de pouvoir allaiter facilement et en toute sérénité.

(more…)

Massage, sophrologie prénatale, préparation à l’accouchement

Préparer la venue au monde d’un enfant ne doit pas être synonyme de stress et d’appréhension. Cette période privilégiée est un moment où il est important de prendre soin de soi, afin de préparer sereinement la grossesse et l’accouchement.

Source: Getty Images

Le massage : une solution pour soulager son corps

Souffrir d’un mal de dos pendant la grossesse est un symptôme particulièrement courant. Pour soulager son corps des douleurs liées à sa transformation, il est possible de faire appel aux services des kinésithérapeutes ou des masseurs professionnels formés aux techniques de massages pour femmes enceintes.
Le modelage du corps est un véritable remède antistress qui permet de se détendre, de lâcher prise et de se focaliser sur les sensations.

Se préparer sereinement à l’accouchement grâce à la sophrologie

La sophrologie prénatale est une technique de relaxation favorable à l’amélioration des conditions de l’accouchement.
Cette discipline permet de se déconnecter des peurs de futures mamans, tout en travaillant sur des techniques de respiration et de détente corporelle utiles à l’accouchement.

Les exercices de respiration pratiqués dans le cadre d’une séance de sophrologie permettent de mieux contrôler la douleur des contractions utérines et de gérer son souffle, dans le but de récupérer entre deux contractions.

Les séances de sophrologie prénatale peuvent débuter dès le premier trimestre de la grossesse. Il est également possible de les continuer après l’accouchement pour éviter le baby-blues, vaincre les angoisses et éloigner la fatigue.

Dépression grossesse, fatigue grossesse, conseil femme enceinte

Fatigue, hormones en ébullition, nausées, insomnies, votre moral peut souvent être très bas pendant la grossesse. C’est d’autant plus frustrant quand tout le monde vous imagine réjouie et épanouie. Même passager, le mal être souvent liée à l’anxiété lors de la grossesse n’est jamais simple, pour soi ou pour l’entourage.

Vous êtes irritable, fatiguée, vous avez du mal à dormir, à vous concentrer et vous êtes souvent tristes. La plupart des femmes enceintes souffrent de dépression légère, sans vouloir l’admettre.  Pourtant, il est important d’en parler autour de vous ainsi qu’à votre médecin pour prendre les dispositions nécessaires et vous sentir au mieux pour accueillir votre futur enfant.

Limitez la fatigue

Plus rien à vous mettre et vous n’êtes pas encore acheté de robe de grossesse. Au lieu de courir les boutiques, faites vos courses sur internet. Et ça vaut aussi pour l’alimentation. Ne culpabilisez pas de vous faire livrer et renvoyez si rien ne va pas. Beaucoup de sites proposent des échanges en prenant en charge les frais postaux.

Faites de l’exercice

Se ménager ne veut pas dire abandonner toute activité physique. Rien de mieux que la marche ou la natation pour se détendre et mettre de côté les tracas du quotidien. Faites-vous plaisir en vous procurant un maillot de grossesse qui vous permettra d’évoluer comme un poisson dans l’eau.

Ne réduisez pas votre vie sociale

Ne vous enfermez pas chez vous sous prétexte d’être de mauvaise humeur ou fatiguée. Invitez vos amis pour un goûter ou pour cocooner devant un bon film. Pensez également à ménager des moments d’intimité pour votre couple : bain moussant, concert, restaurant, week-end improvisé, etc.

Chouchoutez-vous

Durant cette période, votre corps est particulièrement sollicité et vous avez du mal à le reconnaître. Chouchoutez le et faites-vous plaisir en vous faisant masser, en allant chez le coiffeur ou en achetant le manteau de grossesse que vous convoitiez tant avant de tomber enceinte.

Tout pour la grossesse sur http://www.inelle.fr

Grossesse et mal de dos

Grossesse, mal de dos, soulager mal de dos, femme enceinte, douleurs bas du dos

Survenant le plus souvent à la fin du second trimestre, le mal de dos fait partie des douleurs les plus fréquemment ressenties par une femme enceinte. Au cours de sa grossesse, la femme enceinte modifie sa posture en se cambrant davantage pour supporter le poids du fœtus en développement. Voici quelques conseils pour limiter le mal de dos pendant la grossesse.

mal de dos grossesse

Divers facteurs sont à l’origine des douleurs au niveau du dos chez la femme enceinte :

  • L’équilibre hormonal se modifie : les œstrogène et relaxine entrent notamment en action.
  • Le centre de gravité se déplace vers l’avant du fait de la prise de poids du fœtus. De ce fait, cela augmente la lordose, c’est-à-dire la courbure de la colonne lombaire vers l’avant provoquant dès lors des douleurs lombaires.

Ce mal de dos apparaît principalement en cas de fatigue ou lorsque la femme enceinte est restée longtemps debout. Aussi, ces douleurs lombaires sont plus fréquentes en fin de journée.

Pour soulager et soigner ce mal de dos, le premier conseil est de limiter la prise de poids. Plus la prise de poids est importante et plus les douleurs au dos sont fréquentes et intenses. Il est aussi préférable de ne pas rester assise ou debout trop longtemps. Changer de position le plus souvent possible pour éviter l’apparition de douleurs au niveau du dos. Il est également recommandé de pratiquer environ 30 minutes de marche chaque jour. Enfin, une autre solution consiste à réaliser la cure thermale Spécial Dos proposée par les Thermes Nationaux d’Aix-les-Bains qui vous permettra, sur une durée de 6 jours, d’apprendre à mieux vivre votre mal de dos.

Plus d’informations sur la cure thermale Special Dos sur : www.thermaix.com.

Création faire part naissance, faire part naissance pour garçon, faire part pour baptême, faire part naissance

Une naissance dans une famille est toujours une source de joie et de bonheur. Dès l’arrivée du nouveau-né, les parents désirent très vite communiquer leur fierté à tous leurs proches.

Réaliser et envoyer un faire part naissance demeure encore le moyen le plus utilisé pour annoncer la bonne nouvelle, même encore à l’ère des portables et d’Internet. Il s’agit d’une tradition qui perdure. En effet, rien n’a plus de valeur que la version papier que l’on peut conserver précieusement dans un album et que l’on peut ressortir à souhait pour se remémorer l’heureux événement.

Il existe de nombreux modèles de faire-part de naissance que l’on peut personnaliser à souhait pour que ce dernier corresponde à votre style et à vos goûts.
Créez donc vous-même le faire part de votre garçon ou de votre petite fille. Tous les choix sont permis, choisissez la couleur que vous souhaitez, les textes et les illustrations qui vont conviennent le mieux. Optez pour un faire part unique.

Exemple de faire part naissance pour un garçon

Exemple de faire part naissance pour un garçon

Par ailleurs, vous pouvez décliner la possibilité de personnaliser vos faire part à d’autres occasions. (Faire part baptême, cartes de remerciements etc.)

Pour réaliser vous-même le faire part naissance de votre enfant, rendez vous sur : www.mon-faire-part-naissance.com

Chèque cadeau pour la boutique Autour de Bébé Lyon

Mesdames, pour prendre soin de votre bébé à petit prix, le site Reducavenue.com vous propose un chéquier promos Autour de Bébé à Lyon.

Pour tout vos achat en ce qui concerne votre enfant, pour ses repas, sa toilette ou encore sa sécurité, Reducavenue.com vous offre un coupon de réduction de -15% sur tout le magasin Autour de Bébé à Lyon. Vous pourrez ainsi vous procurer tout le nécessaire pour votre bébé à prix réduit.

Si ce type d’offre vous intéresse le site de Réducavenue.com vous propose aussi une grande quantité de codes promo à Lyon pour réaliser des achats malins.

La période de la grossesse est un moment privilégié pour chanter. A travers un travail spécifique sur les sons et les vibrations, le chant prénatal permet de masser le bébé in utero.

Bénéfique pendant la grossesse, la chant prénatal, né dans les années 70, permet de construire un lien privilégié avec son bébé. Aujourd’hui, les animatrices de chant prénatal accueillent pendant 1 h 30 les femmes enceintes à partir de leur troisième mois de grossesse et les jeunes mamans avec leur bébé jusqu’à 3 mois. Les papas sont aussi les bienvenus. Chanter avant la naissance permet de tisser des liens avec son enfant.

Le corps comme instrument

Le chant prénatal propose un travail sur la respiration, l’émission (chants et vocalises) et la réception des sons. Au début de chaque séance, l’animatrice fait vivre un moment convivial de détente basé sur la respiration et la décontraction corporelle (étirements, massages, tapotements). Le corps s’éveille, s’exprime chassant tensions et appréhensions. La séance évolue vers des vocalises destinées à stimuler la musculature du soutien abdominal avec la respiration. Selon les musicothérapeuthes experts, ce jeu de contractions et de relâchements du tonus musculaire masse le bébé en profondeur. Il permet de libérer des endorphines au niveau du cerveau, hormones sources de plaisir et de bien-être pour le nourrisson, comme pour sa maman. Tout le groupe enchaîne ensuite des séries de balancements qui bercent le bébé et permettent de stimuler son développement neurologique. Puis les mamans sont invitées à travailler les sons graves avec les papas présents. Le mélange des deux voix permet de baigner de vibrations le bébé in utero. Chanter faux n’est pas grave, rassure les animatrices de ces séances de chant. Seules les fréquences vibratoires de la voix comptent pour entrer en contact avec l’enfant.

Un accompagnement complémentaire à la naissance

La séance prévoit un temps collectif pour l’apprentissage de répertoires de chants spécifiques à chaque période de la grossesse et rythmant la période d’attente de l’enfant. Dans ces conditions, le chant prénatal permet de tonifier les muscles abdominaux, de développer la respiration, de prendre conscience du périnée et de mieux gérer les problèmes lors de l’accouchement (lombaires, circulatoires…). Au cours de cette étape, la maman s’aide des sons, sensations et postures acquises en amont. L’émission de sons graves détendrait le bassin et le périnée et faciliterait ainsi la dilatation du col de l’utérus et la résistance à la douleur des contractions. Tandis que d’autres sons permetteraient l’expulsion du bébé.

plus d’informations :

Source: Script-it

Tout savoir sur l’amniocentèse

Examen proposé aux femmes de plus de 38 ans ou présentant un risque particulier, l’amniocentèse est un examen utilisé pour réaliser un diagnostic prénatal.

Examen redouté par la plupart des femmes enceintes, l’amniocentèse est un geste sûr pratiqué par des praticiens entraînés. Il permet de détecter les anomalies chromosomiques, les maladies héréditaires liées au sexe de l’enfant ou encore les maladies du système nerveux central. Le gynécologue-obstétricien prescrit cet examen de dépistage lorsqu’il suspecte un risque particulier lié à l’âge de la mère (au-delà de 38 ans) ou détecté lors de prélèvements sanguins ou à l’échographie. « D’une façon générale, il est important de bien informer les couples sur les possibilités de diagnostic prénatal, tout en précisant qu’il n’a rien d’obligatoire », souligne un professeur spécialisé en natalité.

Comment se déroule l’amniocentèse ?

L’amniocentèse se pratique à l’hôpital ou en clinique autour de 17 semaines d’aménorrhée (absence de règles), soit entre 3 mois et demi et 4 mois de grossesse. « Le gynécologue-obstétricien conseille préalablement à la future mère de ne pas se surmener le jour de l’examen et les jours suivants pour éviter la survenue de contractions ». Le jour de l’examen, guidé par l’échographie, le médecin prélève un peu du liquide amniotique dans lequel baigne le bébé (cavité utérine) à l’aide d’une fine aiguille traversant la paroi utérine de la maman. Cette ponction réalisée sous anesthésie locale n’est pas douloureuse. Néanmoins, elle comporte un risque de fausse couche ou d’arrêt de la grossesse dans un peu moins de 1 % des cas.

Résultat amniocentèse

Les cellules du fœtus, recueillies dans le liquide amniotique, sont mises en culture puis analysées pour établir le caryotype du bébé, sorte de carte d’identité chromosomique. Cette étude des paires de chromosomes permet de révéler une anomalie, en particulier au niveau du chromosome 21, et donc de diagnostiquer une éventuelle trisomie 21 dont le risque « est évalué à environ 1 % chez la femme de 40 ans ». Mais l’amniocentèse permet également de déceler d’autres affections héréditaires. Les résultats sont envoyés au gynécologue-obstétricien sous deux à trois semaines (délai nécessaire à la multiplication des cellules mises en culture). En cas d’anomalie, il devra informer les parents et envisage avec eux les différentes modalités possibles. Lorsque l’anomalie est grave et sans possibilité de traitement, une interruption de grossesse pour motif médical peut être envisagée après entretien du couple avec les médecins d’un Centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal et de médecine fœtale.

Source : Script-it

Une rencontre ça se prépare. La préparation à la naissance permet à la future maman et au couple de se préparer à accueillir Bébé sereinement.

L’accouchement suscite souvent beaucoup d’appréhension chez les futures mamans. Pour lever ces craintes et se préparer en douceur à la venue de Bébé, chaque femme enceinte peut bénéficier de huit séances de préparation à la naissance. En général, les cours ont le lieu à la maternité où la patiente a décidé d’accoucher, mais des sages femmes libérales assurent également cette préparation.

Diverses activités de relaxation avant d’accoucher

L’accompagnement à la grossesse commence par un entretien individuel avec la sage-femme dit « entretien précoce du quatrième mois ». Cet entretien a pour objectif de donner à la future maman des points de repère indispensables qui lui permettront de développer sa confiance en elle et de mieux vivre les événements liés à l’accouchement tels que les contractions… Ce rendez-vous est suivi de sept séances de préparation à la naissance, au cours desquelles les futures mamans font le plein d’informations sur différents thèmes (les différentes phases de l’accouchement, a péridurale, l’accouchement …) et réalisent un travail corporel. Parmi les différentes méthodes proposées, la méthode classique dite aussi « d’accouchement sans douleur » qui met l’accent sur la respiration, la relaxation et le développement de la pensée positive. Mais la préparation peut également prendre la forme de séances d’aquagym en piscine idéale pour travailler l’ouverture du bassin et apprendre à se détendre et à souffler ; de chant prénatal pour vibrer à l’unisson de Bébé, de sophrologie ou de yoga pour apprendre à gérer la douleur au moment de l’accouchement ou encore d’haptonomie. Une méthode doit être commencée au début du cinquième mois et invite à une rencontre intime avec le bébé afin de développer la relation affective triangulaire “maman-papa-bébé”. Quant à l’eutonie, elle propose des exercices ciblés afin de mieux gérer son tonus musculaire.

Plus d’inquiétudes face à l’accouchement

Ces séances se déroulent généralement par petits groupes de trois futures mamans pour une préparation plus personnalisée et présence des papas si les mamans le souhaitent. Même si elles sont remboursées par la Sécurité sociale, elles ne sont pas obligatoires, mais conseillées en complément du suivi médical surtout quand il s’agit d’un premier accouchement. « Le but de la préparation est de rassurer les futures mères en vue de l’accouchement, mettent en évidence les sages-femmes. Pour la deuxième grossesse, on adapte le programme avec des séances spécifiques : relaxation, accueil du Bébé par l’aîné…». Les jeunes mamans ont aussi droit à deux séances post-natales individuelles (soutien psychologique, accompagnement de l’allaitement, rééducation périnéale), prises en charge par la Sécurité sociale. N’hésitez pas à demander conseil à votre gynécologue pour connaître les lieux et les différentes méthodes de préparation. Enfin, sachez que seules les séances animées par un médecin ou une sage femme sont remboursées à 100 % par la sécurité sociale.

Source: Script-it

Destinée aux parents employeurs, Familiapaye est un logiciel en ligne qui permet de gérer la paye de son assistante maternelle. Pour faciliter la communication avec les internautes, une Page Fan Facebook Familiapaye a été créée pour communiquer sur le service et faciliter les échanges entre les internautes.

Une page fan Facebook Familiapaye pour promouvoir le service de gestion de paye

Le service en ligne Familiapaye, accessible en ligne, permet de gérer les salaires de son assistante maternelle ou garde d’enfant. Il est accessible à l’aide d’un simple navigateur internet, sans installation de logiciel supplémentaire. La page Fan Facebook Familiapayea été conçue pour faire connaître le service mais également pour permettre un échange plus facile et moins formel entre les parents employeurs et les nounous (gardes d’enfants à domicile comme assistantes maternelles agréées) qui voudraient se renseigner sur le service ou sur leur situation en particulier.

Devenir Fan de Familiapaye sur Facebook ?

En devenant fan de Familiapaye sur Facebook, vous êtes prévenus des évolutions du site internet Familiapaye. Vous pouvez également lancer des discussions sur les gardes d’enfants et la gestion de paye des nounous. Pour rappel, Familiapaye assiste les parents employeurs dans leurs démarches. Des outils sont proposés pour gérer la mensualisation des payes des gardes d’enfants.